Yandé Codou SENE

Née en 1932 à Somb, un village voisin de Gandiaye, Yandé Codou Sène a incarné la chanson traditionnelle sérère, ethnie à laquelle appartenait également Léopold Sédar Senghor, le premier chef de l’Etat du Sénégal indépendant (1960 à 1980).

En tant que griotte du président, la cantatrice était la seule à pouvoir interrompre les discours de Senghor afin d’entamer un chant de louange. Dans sa vieillesse, elle continuait toujours de vanter les mérites de son « Leo », « petit par la taille, mais grand d’esprit », qu’elle avait accompagné un peu partout dans le monde.

Elle avait fait l’objet ces dernières années de deux documentaires: « Yandé Codou Sène, diva sérère », tourné par Laurence Gavron, et « Yandé Codou Sène, la griotte de Senghor », réalisé dans son intimité par Angèle Diabang Brener.

Dans ce dernier film, on découvrait que la diva, après avoir connu les honneurs de la République, vivait modestement au milieu de sa grande famille. Et elle continuait, malgré son grand âge, de chanter dans des cérémonies de baptêmes, pour glaner quelques billets afin de soutenir financièrement ses proches.