Société

Prendre le recul nécessaire

Donner des conseils reste facile, les suivre un peu moins. Nous savons tous à quel point la pression sociale peut être forte. Parfois,  elle est contraignante au point de devenir asphyxiante. Ce n’est pour rien que certains, malheureusement, en tombant malades, sombrent dans la dépression ou vont jusqu’à commettre le pire, l’irréversible. Se sentir exclu ou mal compris ou peu apprécié n’est jamais facile à vivre. Le regard que portent les autres sur vous peut être extrêmement lourd à tenir au quotidien, y compris dans la sphère familiale. Mais face à ce constat et tout en restant fidèle à soi-même, il faut savoir rester pragmatique et ne pas s’encombrer de questionnements d’ordre idéologiques : est-ce bien ? Est-ce mal ?, qui compliquent toujours une prise de décision. Il faut donc se donner la possibilité  de prendre le recul nécessaire, de mesurer les avantages et les inconvénients d’une sortie éventuelle de la marge que votre comportement pourrait impliquer, ‘une mise à l’écart que vous pourriez subir avec plus ou moins de violence en fonction de vos manière d’agir, de votre point de vue ou de votre identité. S’il vous ait impossible de suivre cette norme que d’autres voudraient vous imposer, la question ne se posera même pas, la seule option restante étant d’assumer pleinement  sa spécificité. En revanche, il est bien des cas dans lesquels la possibilité vous est offerte d’adapter vos façons de faire, ou de présenter avec plus ou moins d’habilité le fond de vos pensées lorsque celles-ci sont susceptibles de choquer. Je conseille en effet, sans jamais renier celui ou celle que vous êtes, de ne pas chercher le conflit inutilement.

Sans avoir à feindre l’hypocrisie dans un jeu schizophrène où le menteur qui cache sans arrêt son identité véritable finit par se mentir à lui-même, essayer de comprendre la position des autres même lorsque celle-ci ne vous est pas favorable. Faites en sorte qu’ils comprennent que votre divergence de point de vue ou votre différence, si tel est le cas, ne constitue pas un danger. Et si ces personnes persistent tout de même à vous mal-comprendre, c’est qu’ils ne méritent pas vos efforts. Ne vous laissez donc pas faire, surtout lorsque ces injonctions constituent une entrave à votre bonheur : celui de servir son peuple, délibérément contrairement à eux. Aux autres, ne vous laisser pas faire suivre aveuglément le chemin que chercher à vous faire suivre d’autrui. Analyser les faits et chercher l’intérêt de l’autrui dans ces termes. Pourquoi, cherchent-ils combattre un seul homme depuis leurs enfances et pourtant ce dernier continue son bout de chemin qu’il réussit parfaitement dans tous les domaines sans jamais avoir besoin d’eux. Est-ce de la jalousie ou de la méchanceté gratuite ? Quoique cela advienne, je reste dans ma ligne de conduite. Réussir mes projets personnels et aider mon peuple est ma mission. Ils peuvent dire tout sur mon personnage, simplement c’est parce qu’ils ne connaissent pas assez d’une part et d’autre qu’ils arriveront jamais à voir les choses autant que moi, car je ne suis pas dans l’imagination : je suis dans le concert avec un projet à mettre en œuvre. La jalousie est une maladie incurable et ronge l’individu.

Posez-vous les bonnes questions, et si vous n’y trouver pas de réponses satisfaites, rappelez-vous de cette citation d’Einstein qui disait que « lorsqu’il n’y a pas de solution c’est que le problème a été mal posé ». Il faut donc sans cesse interroger les rapports que vous entretenez au monde dans lequel vous vivez. Les réponses à ces questionnements, bien évidemment, ne sont jamais simples à produire. Mais le simple fait de vous imposer cette réflexion devrait à minima vous autoriser un certain recul à l’égard des nombreuses pressions normatives auxquelles nous sommes sans cesse soumis. Et surtout, n’ayez jamais peur d’être vous-même.

Mon bout de chemin, mon projet, mon peuple pour toujours !

                                                                                              Matar NDAO, paris le 09 avril 2017.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s