Politique

L’irrationalisme et le comportement maudit d’un politicien !

Quand les patrons de la nouvelle économie mondiale, se donnent la main avec les nouveaux « subalternes », du tiers monde, des pays en difficulté de l’Europe, pour prétendre changer le monde, on a largement le droit de s’interroger, de s’inquiéter, sur ce projet si concurrentiel. Ne serait-ce pas la dernière ruse du marché ? En tout, un trait attire notre attention, car aucun de ces acteurs ne prétendent vouloir changer le monde, ni ne parlent des questions sociales. Tel est le cas, aussi, dans nos gouvernements, notamment au Sénégal.

Pensent-ils devoir continuer leur quotidien, en parlant que des institutions politiques, en votant des lois politiques, en nous envahissant avec leurs querelles politiciennes ? Où, est la rupture dans tout cela ?

Vêtus de costumes de fonds politiques, de chaussures de l’argent détourné, de cravates des fonds de dotations et de concours, etc., les politiciens sénégalais, pour la plupart d’entre eux, pensent que toute réponse est politique. Ils ne se défendent jamais par des arguments administratifs, ni juridiques. Du coté du pouvoir, comme de l’opposition, le politicien sénégalais, n’est pas rationnel et pense devoir trouver un argument politique, à toutes les questions économiques, sociales, culturelles, etc.   C’est honnêtement dommage, pour tout intellectuel, qui se comporte ainsi.

Vivant dans des villas de l’argent des pots des vins, des appels d’offre des marchés de gré-à-gré, roulant dans des voitures non dédouanées, les Hommes au pouvoir, pensent que les biens communs, sont leurs patrimoines. C’est triste et dommage dans un pays où, les dirigeants ont leurs pieds en air. Des dirigeants qui prônent le gaspillage, et la malhonnêteté intellectuelle. C’est une honte, totale. Je ne me reconnais, pas parmi vous. Un conseil : si vous prétendez vouloir changer, nos pays, il faudra changer de comportement d’abord et ensuite prouver que vous n’êtes plus, ce que vous étiez (frimeurs, malhonnêtes, manque de modestie, irrationnels etc.) et arrêter de promettre l’impossible.

Je sais, que vous ne seriez pas de cœur radieux, en lisant ce message mais c’est juste pour vous aider à, vous ressaisir, avant que cela ne soit tard. Je tiens à noter aussi, que l’exception confirme la règle. A quelque exception près, ils recherchent tous le pouvoir. Un politicien qui n’a pas de métier professionnel, sera difficilement digne, car il fera toujours de la politique son métier.

Ce message ne vise personne, je l’ai écrit juste pour aider les dirigeants à adopter le bon comportement, que la population attend d’eux afin de revenir au sens propre de la définition de la politique.

Je termine cet article par cette phrase d’André Comte-Sponville – Le capitalisme est-il moral ? – 2004, je cite : « La politique n’est pas là pour faire le bonheur des hommes. Elle est là pour combattre le malheur – et elle seule, à l’échelle d’un pays ou du monde peut le faire efficacement. »

Matar NDAO – Ma vision – Ma mission

Gandiaye Décembre 2016

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s